Forum Du Toubib Algérien Index du Forum



Espace algérien pour étudiants en médecine: toubibs-Algérie, pour échange d'expériences, d'idées, de documents dans le domaine médical, et surtout pour discuter des cas cliniques, des clichés radiographiques, des ECG de manière interactive.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Discussion d'idées et propositions pour le forum
Voir les messages sans réponses
Voir mes messages
Pétards: La Chine et Dubaï minent les ports d’Algérie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Du Toubib Algérien Index du Forum -> Divers -> Divertissement -> Divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
L-Hichem
Toubib Expérimenté
Toubib Expérimenté

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2009
Messages: 1 450
-Localisation: Sétif
-Année d'étude: 5ème
-Module préféré: Physiopath
-Livre préféré: Biochimie médicale
Masculin
-Point(s): 496
-Moyenne de points: 0,34

MessagePosté le: Dim 13 Fév - 18:05 (2011)    Sujet du message: Pétards: La Chine et Dubaï minent les ports d’Algérie Répondre en citant

Pétards: La Chine et Dubaï minent les ports d’Algérie
Publier le 25.02.10
Pétards en Algérie – De septembre 2009 à février 2010, les services de sécurité, tous corps confondus, ont saisi plus de 36 millions de pétards. Les importateurs ont approvisionné les grossistes pour la double circonstance, à savoir les matches de l’équipe nationale et Mawlid Ennabaoui Echarif. Ils ont profité pour inonder un marché très demandeur. L’État algérien fait face, chaque année, à ce dangereux phénomène sans pour autant débusquer les gros bonnets de cette juteuse filière et les traduire devant la justice.http://www.facebook.com/share.php?u=http%3A%2F%2Fwww.city-dz.com%2Fpetards-…

La filière des produits pyrotechniques continue de sévir. Basés en Chine et à Dubaï, les gros fournisseurs et autres exportateurs bénéficient de largesses dans les ports internationaux pour acheminer des quantités astronomiques de pétards, dont des nouvelles générations de produits explosifs, comme les “bombes” les “feux d’artifice” ou encore les “grenades”, actuellement en vente sur les trottoirs de nos villes, douars, villages, quartiers et cités.

Plus de 11 millions d’unités saisies par la Gendarmerie nationale, en cinq mois, 22 autres millions découverts par la police dans un dépôt à El-Hamiz (Alger) et 3 autres millions récupérés par les services des Douanes algériennes. La mafia des pétards mine, chaque année, l’Algérie, sans que la loi, toute la loi, ne soit appliquée afin de traduire en justice les gros bonnets de ce business explosif. Se limitant aux dispositifs répressifs et aux saisies, notre pays est devenu un fourre-tout d’une filière aux multiples ramifications nationales et internationales. Pourtant, les dispositifs de contrôle des flux commerciaux ont été renforcés au niveau de tous les ports d’Algérie. Mais le paradoxe est là : les pétards se vendent au vu et au su de tout le monde et dans toutes les régions du pays.
Peu importe le prix, les Algériens dépensent, en moyenne, entre 400 et 4 000 DA pour se procurer ces explosifs et autres gadgets mortels. Prohibés par la législation algérienne (articles 10, 11 et 12 de la loi de décembre 2006), ces produits ont pourtant, dans un passé récent, montré leur dangerosité sur la sécurité publique, la santé du citoyen et, mieux, leur impact néfaste et leur préjudice sur l’économie nationale.
Les contrebandiers qui introduisent frauduleusement ces pétards et explosifs, une fois la marchandise récupérée des ports, s’organisent à travers des réseaux de distribution pour inonder un marché très demandeur, notamment à l’approche des fêtes religieuses ou autres évènements footballistiques. Jamais les services compétents n’ont fait part d’un procès pour exemple ou spécifique lié aux trafiquants de produits pyrotechniques dans notre pays, sinon de quelques sanctions sévères contre les contrevenants. Il est vrai que la lutte contre ce fléau donne ses fruits au quotidien sur le plan répressif.
La preuve par les chiffres, les gendarmes ont saisi, durant les trois semaines du mois de février, plus de 700 000 unités sur les axes routiers, alors que les services de la Sûreté nationale ont, eux aussi, sévi dans les grandes agglomérations en traquant les receleurs, notamment à Alger où plus de
1 000 cartons de pétards de différents calibres ont été saisis. Florissant d’année en année, ce marché trouve sa raison d’être dans des complicités, sans plus.

Sinon comment expliquer, à chaque évènement, la réapparition d’aussi impressionnantes quantités de produits pyrotechniques sur notre marché, sachant que les contrebandiers recourent à de gros moyens de convoyage, dont des semi-remorques à containers et de hangars exclusivement réservés au stockage de ces marchandises ? Mieux, pourquoi les enquêtes diligentées après les sinistres enregistrés dans nos villes et villages (blessés et incendies de voitures, de maisons et de locaux commerciaux) n’aboutissent pas à identifier les importateurs et les traduire devant la justice ? Des questions qui ne trouvent pas encore de réponse tant que l’État se limite aux seuls constats des saisies, des dégâts et du deuil qu’engendrent, à chaque fête, ces millions de pétards. La vigilance étant de mise, bonne fête quand même !
(article un peu ancien, mais qui mérite de l'attention !!


ne laissez pas vos enfants risquer leur vies, leurs yeux, leurs mains pour aider la Chine à se développer et l'Algérie à sombrer

---------------------------------------------------
« Il faut apprendre pour connaître, connaître pour comprendre, comprendre pour juger. »


<== Le message est utile médicalement? oui? dite Merci en cliquant sur 'Plus'
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Fév - 18:05 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
<== Le message est utile médicalement? oui? dite Merci en cliquant sur 'Plus'
Revenir en haut
L-Hichem
Toubib Expérimenté
Toubib Expérimenté

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2009
Messages: 1 450
-Localisation: Sétif
-Année d'étude: 5ème
-Module préféré: Physiopath
-Livre préféré: Biochimie médicale
Masculin
-Point(s): 496
-Moyenne de points: 0,34

MessagePosté le: Dim 13 Fév - 18:07 (2011)    Sujet du message: Pétards: La Chine et Dubaï minent les ports d’Algérie Répondre en citant

Alcool, cigarettes, pétards et médicaments Skikda : la thèse de la filière chinoise se confirmeAvec la nouvelle affaire de contrebande éventée, hier dans l'après-midi,au port de Skikda par les services de sécurité, on peut carrément parler d'unevéritable filière chinoise. En effet, il s'agit de produits prohibés et engrandes quantités qui ont été introduits frauduleusement dans des conteneurscensés transporter du matériel de forage en Algérie à partir de la Chine pourle compte d'une entreprise chinoise qui a décroché un marché dans le secteur del'hydraulique et qui est basée à Alger. Selon des sources proches de cedossier, c'est lors d'une ronde effectuée hier à partir de 13 heures dansl'enceinte portuaire que l'attention des agents de la sûreté de wilaya deSkikda fut attirée par une odeur singulière à la limite du nauséabonde. Lesagents de la sûreté localisèrent rapidement cette odeur qui provenait en faitd'un conteneur appartenant à une entreprise chinoise spécialisée dans lestravaux de forage et qui travaille actuellement en Algérie. Les services dedouanes furent alors requis pour l'ouverture du conteneur qui en principecontenait du matériel importé de Chine.La surprise des services de sécurité sera grande quand ils découvrirentde dizaines de cartons de boissons alcoolisées, de cartouches de cigarettes etde feux d'artifice. Les agents de la sûreté décidèrent de chercher encore sil'entreprise chinoise importatrice du matériel de forage n'avait pas ramenéd'autres conteneurs. Grâce au concours des services de douanes, trois autresconteneurs seront sériés et localisés dans l'enceinte portuaire. Les soupçonsétaient alors fondés puisque les autres conteneurs contenaient également descartons de boissons alcoolisées, des cigarettes, des pétards mais surtout desmédicaments et des épices. Selon nos informations, les services de sécurité ontmis la main sur près de 1.200 bouteilles de boissons alcoolisées, 50.000pétards de différents calibres, 280 cartouches de cigarettes, des quantitésappréciables d'épices et de boîtes de médicaments divers. Indubitablement, lesproduits importés dans les quatre conteneurs appartenant à l'entreprisechinoise sont destinés au marché parallèle algérien et le bénéfice qui peutêtre tiré rien que pour ce lot de marchandises prohibées reste assezsignificatif puisque les bouteilles d'alcool dépassent le millier et les feuxd'artifice se chiffrent en dizaines de milliers. Pour rappel, ce n'est pas lapremière entreprise chinoise qui travaille en Algérie qui s'illustre de cettemanière. En effet, il y a moins d'un mois une autre entreprise chinoise quis'occupe de la réalisation d'une raffinerie sur le site de l'ancien aéroport deSkikda a été impliquée dans une affaire similaire de contrebande de produitsprohibés. Cette entreprise chinoise avait importé des pipelines de Chine pourles besoins du chantier dont elle s'occupait à Skikda. Les services de sécuritélors d'un barrage routier réalisèrent que les tubes en acier étaient bouchésdes deux côtés. Et c'est ainsi qu'ils réussirent à mettre la main sur 19 tubesd'acier remplis de divers produits introduits en contrebande en Algérie. Selonnos sources, on peut sans hésiter parler de filière chinoise de contrebande. Età l'appui d'une telle affirmation, nos interlocuteurs en veulent pour preuveles produits chinois qui inondent les marchés et rues des principales villes dupays. Reste à dire que ces deux affaires mises au jour au port de Skikdapresque fortuitement par les services de sécurité donnent à réfléchir surl'ampleur d'une telle activité, si on vient à admettre que généralement lesaffaires éventées par les différents services de sécurité ne représentent enfait que 10% de ce qui passe par les mailles du filet.
---------------------------------------------------
« Il faut apprendre pour connaître, connaître pour comprendre, comprendre pour juger. »


<== Le message est utile médicalement? oui? dite Merci en cliquant sur 'Plus'
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
L-Hichem
Toubib Expérimenté
Toubib Expérimenté

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2009
Messages: 1 450
-Localisation: Sétif
-Année d'étude: 5ème
-Module préféré: Physiopath
-Livre préféré: Biochimie médicale
Masculin
-Point(s): 496
-Moyenne de points: 0,34

MessagePosté le: Dim 13 Fév - 18:10 (2011)    Sujet du message: Pétards: La Chine et Dubaï minent les ports d’Algérie Répondre en citant

et pour finir, la dernière:

ALGER (Algérie), 13 fév 2011 (AFP) - Algérie: saisie de matériel pyrotechnique à l'approche du Mawlid ennabaoui


Deux conteneurs de matériel pyrotechnique prohibé ont été saisis au port d'Alger, à l'approche du Mawlid ennabaoui, le 15 février, qui marque la naissance du prophète Mohamed, a indiqué dimanche l'agence de presse algérienne.
Ces produits interdits d'importations, d'une valeur de 40 millions de dinars (400.000 euros environ), ont été "minutieusement dissimulés derrière une rangée de montres murales", a précisé la même source.
Une enquête a été ouverte pour identifier l'importateur de ces conteneur, ont ajouté les douanes.
A chaque Mawlid ennabaoui, ces pétards qui explosent à tous les coins de rue font des dégâts. Chaque année, des centaines de personnes, des enfants pour la plupart, sont sévèrement blessés ou brûlés, selon la presse.
En 2010, environ 17 millions d'unités pyrotechniques d'une valeur de 700 millions de dinars (7 millions d'euros) ont été saisies par les douaniers, au port d'Alger, à Maghnia (Ouest) et à Tébessa (Est).
Ces produits proviennent de Chine, leur principal producteur.
La Protection civile a appelé les Algériens à un "maximum de prudence" afin de réduire les conséquences générées par l'utilisation des pétards à l'occasion de la célébration de cette fête. "L'utilisation abusive et dangereuse durant la fête du Mawlid ennabaoui des produits pyrotechniques, qui sont du reste interdits, cause chaque annéedes blessures graves aux personnes et des incendies dans les habitations et les établissements recevant du public", a-t-elle précisé dans un communiqué.
---------------------------------------------------
« Il faut apprendre pour connaître, connaître pour comprendre, comprendre pour juger. »


<== Le message est utile médicalement? oui? dite Merci en cliquant sur 'Plus'
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:39 (2016)    Sujet du message: Pétards: La Chine et Dubaï minent les ports d’Algérie

<== Le message est utile médicalement? oui? dite Merci en cliquant sur 'Plus'
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Du Toubib Algérien Index du Forum -> Divers -> Divertissement -> Divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com