Forum Du Toubib Algérien Index du Forum



Espace algérien pour étudiants en médecine: toubibs-Algérie, pour échange d'expériences, d'idées, de documents dans le domaine médical, et surtout pour discuter des cas cliniques, des clichés radiographiques, des ECG de manière interactive.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Discussion d'idées et propositions pour le forum
Voir les messages sans réponses
Voir mes messages
L'OPÉRÉ DE L'ABDOMEN: SURVEILLANCE ET COMPLICATIONS

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Du Toubib Algérien Index du Forum -> Espace d'échange -> Cycle clinique -> 7ème année
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
doaae
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 1 880
-Localisation: alger
-Année d'étude: residente en pediatrie
Féminin
-Point(s): 60
-Moyenne de points: 0,03

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 19:57 (2010)    Sujet du message: L'OPÉRÉ DE L'ABDOMEN: SURVEILLANCE ET COMPLICATIONS Répondre en citant

■ La chirurgie de l'abdomen est greffée d'une morbidité non négligeable imposant une surveillance rapprochée durant les premiers jours.
● La survenue de complications post-op est tributaire du type d'anesthésie et de chirurgie employées.

■ COMPLICATIONS
● Les premières 24h, la surveillance porte sur les complications immédiates qui sont souvent d'ordre anesthésique ou liées à une hémorragie intrapéritonéale (collapsus, agitation, douleurs abdominales.) qui s'extériorise par le drainage. L'absence d'écoulement de sang par les drains dans ce cas, impose la réintervention immédiate, où, souvent, la coagulation, la ligature voire le simple décaillotage assurent l'hémostase, après avoir éliminé les autres causes de collapsus (erreur transfusionnelle surtout.)

● Les jours suivants, la surveillance doit porter sur
1/ Le transit intestinal: surtout des gaz, la non reprise après 3jr avec la persistance de nausées et vomissements doit faire demander un
1) ASP,avec
2) ionogramme et
3) fonction rénale et établir une
4) courbe thermique qui si >38°c doit faire évoquer une atélectasie ou une infection.
2/ La douleur abdominale: toujours préoccupante après J2 et impose un examen clinique pour vérifier
1.l'absence de ballonnement,
2.la souplesse de la paroi abdominale et
3.l'état de la cicatrice d'intervention (bombée + aspect en peau d'orange ≡ abcès pariétal ou ecchymotique ≡ hématome pariétal ou concave ≡ déchirure musculaire.)
3/ L'hémorragie.
4/ L'occlusion post-op: pose un problème étiologique: mécanique d'ordre chirurgical ou fonctionnel d'ordre médical. La 1e est paroxystique, intense,avec vomissements persistants, ballonnement abdominal et absence de reprise du transit. Il faut demander
1) un ASP (niveaux hydroaériques) et
2) un bilan hydro-électrolytique (troubles métaboliques), sachant qu'elle peut être mixte et que l'occlusion paralytique peut nécessiter une chirurgie (traiter sa cause.) L'O. mécanique impose réintervention (entérovidange par expression manuelle prudente ou aspiration.)
5/ L'infarctus iléomésentérique.
6/ Pancréatite aiguë hémorragique.
7/ Eviscération: peut être couverte, libre ou fixe, par déhiscence pariétale, souvent précoce, avant J15 et surtout vers J2-J3 et J10. favorisée par les facteurs retardant la cicatrisation et impose un examen biquotidien à la recherche d'une cicatrice concave ou plane ou d'un écoulement séreux.
En pratique, l'E. libre impose la réintervention, pour réfection pariétale si E. précoce non suppurée, ou pour évacuation d'un sepsis pariétal si E.
tardive. L'E. couverte impose la réintégration par pression douce continue + sanglage abdominal évitant l'étranglement. L'E. fixe impose l'application de mousse humidifiée + bas collé.
8/ Péritonite post-op: de diagnostic difficile. En pratique, Il faut s'acharner à rechercher
1.une hypersécrétion gastrique/diarrhées,
2.signes généraux de gravité (septicémie, IRA) et
3.signes cliniques et radiologiques de péritonite et/ou d'occlusion, le tout évoluant dans un contexte infectieux, il faut faire
1) des hémocultures,
2) rechercher une porte d'entrée (cathéter veineux, sonde urinaire) avec réintervention (évacuation de la totalité de l'épanchement + résection des lésions fistulisées ou nécrotiques.)
---------------------------------------------------
« on ne trouve que ce l’on cherche, on ne cherche que ce que l’on connaît ».
“Sois le changement que tu veux voir dans le monde” Gandhi


<== Le message est utile médicalement? oui? dite Merci en cliquant sur 'Plus'
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Fév - 19:57 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
<== Le message est utile médicalement? oui? dite Merci en cliquant sur 'Plus'
Revenir en haut
doaae
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 1 880
-Localisation: alger
-Année d'étude: residente en pediatrie
Féminin
-Point(s): 60
-Moyenne de points: 0,03

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 20:29 (2010)    Sujet du message: L'OPÉRÉ DE L'ABDOMEN: SURVEILLANCE ET COMPLICATIONS Répondre en citant

■ SURVEILLANCE
● GÉNÉRALE
1/ Température: notée, sachant qu'une fébricule est banale après tout acte chirurgical.
2/ Tension artérielle et Pouls: notés, ils ne doivent pas varier de la normale tout écart doit attirer l'attention.
3/ Douleur: peut être superficielle, en regard de l'incision ou bien profonde viscérale par distension d'organe (estomac, grêle) Le lever précoce, la
marche et la gymnastique respiratoires sont d'excellents moyens pour ammener l'opéré à composer avec sa douleur.
4/ Rétention d'urines: banale après tout acte chirurgical.
5/ Hoquet = contraction spasmodique réflexe du diaphragme déclenchée
après excitation, en un point quelconque, du nerf phrénique.
6/ Coloration cutanéo-muqueuse:

● SELON L'ORGANE OPÉRÉ
1/ Appendicite: surveiller la survenue du Sd du 5e jour, véritable urgence médicochirurgicale (= péritonite aiguë localisée ou généralisée.)
2/ Foie et voies biliaires: surveiller le Drainage (quentité et qualité), un drainage biliaire ne ramenant rien doit faire évoquer
1.une mal position (drain coudé ou bouché),
2.une ligature de la voie biliaire en amont,
3.une tumeur d'amont ou
4.un calcul passé inaperçu; elle impose une échographie recherchant la nature de l'obstacle, sinon cholangiographie voire CPRE. La Coloration, un ictère peut être dû à
1.une hémolyse,
2.aux drogues anesthésiques,
3.à un gros calcul obstruant la VBP ou
4.à une ligature accidentelle de la VBP.
3/ Estomac et oesophage abdominal: surveiller la Viscéroplégie après VTB, l'Hémorragie et la Péritonite par lâchage des sutures ou du moignon duodénal, le Dumping syndrome (= malaise général observé dans les gastrojéjuno-anastomoses par passage rapide des aliments hypertoniques dans l'anse efférente), l'ulcère récidivant post-op.
4/ Rate: surveiller la survenue d'Abcès sous-phrénique par l'ASP, le Saignement par le drainage et/ou l'échographie (hémopéritoine) par blessure du pédicule splénique ou de l'artère colique gauche, la Fistule par lésion de la queue pancréatique et les Accidents thromboemboliques
5/ Grêle: surveiller la Péritonite ou la Fistule pa r lâchage de sutures, l'Occlusion post-opératoir e précoce, l'Hémorragie par les drains ou Hémopéritoine par lâchage de sutures vasculaires, Troubles hydroélectrolytiques et nutritionnels.
6/ Côlon: Accidents par lâchage de sutures, moins graves que ceux du grêle , Rétraction stomiale, Prolapsus stomiale, Abcès péristomiale,
Hématome pariétal et Sténose stomiale, Incarcération d'anse dans une brèche de dépéritonisation, Troubles génitaux par dénervation en cas
d'amputation abdominopérinéale.
7/ Hernie de l'aine: surveiller l'OEdème de la verge, l'Epidydimite, l'Hématome et l'Ecchymose pariétale, la Paralysie de vessie, Ischémie
du membre par ligature des vaisseaux fémoraux et la Récidive précoce.
---------------------------------------------------
« on ne trouve que ce l’on cherche, on ne cherche que ce que l’on connaît ».
“Sois le changement que tu veux voir dans le monde” Gandhi


<== Le message est utile médicalement? oui? dite Merci en cliquant sur 'Plus'
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:32 (2017)    Sujet du message: L'OPÉRÉ DE L'ABDOMEN: SURVEILLANCE ET COMPLICATIONS

<== Le message est utile médicalement? oui? dite Merci en cliquant sur 'Plus'
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Du Toubib Algérien Index du Forum -> Espace d'échange -> Cycle clinique -> 7ème année Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com